html5 templates


LE PORT MILITAIRE DE TOULON

Toulon est la première base navale française devant celle de Brest. Elle constitue la plus grande base de défense française et européenne. N’étant pas ouverte au public, le seul moyen possible de la découvrir tout au long de l’année est les visites commentées proposées par les bateliers toulonnais depuis le port de plaisance.

Mobirise

L'Arsenal de Toulon

Véritable ville dans la ville, l’arsenal est très présent dans Toulon avec ses 10 kilomètres de quais et 30 kilomètres de route s’étendant sur 268 hectares. Il est aussi doté d’un réseau ferroviaire allant de la ligne SNCF de La Seyne-sur-Mer aux quais en passant par des hangars de stockage.
Il abrite une dizaine de bassins et une trentaine de bâtiments de la Force d’Action Navale. Près de 20 000 personnes y travaillent, militaires ou civiles, représentant environ 10 % de la population de Toulon. Les infrastructures pour le personnel comprennent plusieurs réfectoires, des salles et terrains de sport, un cinéma et divers lieux de vie qu’ils partagent avec la compagnie des marins-pompiers de Toulon.

Mobirise


La base militaire est divisée en cinq principales zones avec leur propre accès à la mer. Classée d’est en ouest, on retrouve Vauban, Castigneau, Malbousquet, formant les trois entrées principales, Missiessy et Milhaud, entrées secondaires peu utilisées, mais dûment gardées.

Chaque quai attaché à une zone a une fonction différente. Le quai d’honneur accueille les bâtiments étrangers ou les navires à honorer, visible de tous. Les cales sèches et la darse Vauban sont dédiées à l’entretien des navires, comme les quais de Missiessy et de Malbousquet, spécialisé dans les sous-marins nucléaires d’attaque. Les quais de Milhaud accueillent la force d’action navale (frégates, porte-hélicoptères amphibies et porte-avions) et les bâtiments de soutien (pétroliers, ravitailleurs…).  

Les navires de guerre présents à Toulon

Plus de la moitié de la force d’action navale est concentrée sur ce port militaire dont le célèbre le porte-avions Charles-de-Gaulle. La liste des formations opérationnelles navigantes implantées sur la base navale de Toulon est longue et compte les deux classes de frégates les plus récentes dans la Marine Nationale avec les frégates de défense aérienne de classe Horizon et les frégates multimissions de classe Aquitaine.

- Les porte-hélicoptères amphibies (PHA) : Mistral, Tonnerre et Dixmude,
- Les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) : Rubis, Saphir, Casabianca, Émeraude, Améthyste et Perle,
- Les frégates de défense aérienne : Forbin et Chevalier Paul,
- Les frégates multimissions : Languedoc, Auvergne et Provence,
- Les frégates antiaériennes : Cassard et Jean Bart,
- La frégate anti-sous-marine : Jean de Vienne,
- Les frégates de type La Fayette : La Fayette, Surcouf, Courbet, Aconit et Guépratte,
- Les Avisos : Enseigne de vaisseau Jacoubet, Commandant Ducuin, Commandant Birot et Commandant Bouan.
Les sous-marins nucléaires d’attaque ont pour mission de participer à la protection du groupe aéronaval (le porte-avions et ses navires d’escorte). 

Mobirise

LE PORT DE TOULON DANS L'HISTOIRE

Pendant la guerre ...

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, suite à l’occupation en 1940, le régime de Vichy neutralise la flotte qui reste confinée dans la rade. Après l’invasion de la zone libre par les Allemands, la flotte française de Toulon s’est sabordée dans le port de Toulon le 27 novembre 1942 sur les ordres de l’amirauté pour ne pas se rendre à la flotte allemande et refusant de rejoindre les Forces Françaises libres en Afrique du Nord et les Anglo-américains. Le port militaire de Toulon est ensuite devenu une base U-Boot allemande, régulièrement bombardée par l’aviation alliée et a subi de gros dommages. La libération se fait par les armées françaises du général de Lattre le 28 août 1944 après le débarquement de Provence.

Mobirise

Un cimetière de navires

Face à l’accumulation de navires désarmés, plusieurs ports ont été désignés pour accueillir provisoirement ces coques, les principaux étant Brest et Toulon.
Le cimetière matin de Toulon est le nom donné à l’endroit où sont mouillés les navires désarmés de la Marine Nationale française, au sud de la rade de Toulon, à Saint-Mandrier, créant ainsi un véritable musée à flot. Ces embarcations bien encombrantes attendent de se faire démanteler sur un chantier. La France n’ayant pas de filière de déconstruction, les bateaux restent à quai formant une nouvelle attraction pour les bateliers toulonnais. 

Vous souhaitez découvrir la Rade en groupe ?

RÉSERVEZ AUJOURD'HUI